1997 – L’année des places à 5$

kindergarten-1322559_960_720Si vous avez lu la majorité de mes articles, vous savez que j’ai connu la mise en place des places à contributions réduites. C’est en 1997 que Mme Pauline Marois (Ministre de l’éducation à l’époque) instaurait les places à 5$. Avant les années 97, une journée en garderie coûtait 20$…Inutile de vous dire que la majorité des femmes laissaient leur emploi à la naissance du deuxième enfant! Surtout que les congés de maternité duraient dix petites semaines…

Personnellement, j’ai toujours remis des reçus de frais de garde aux parents mais rare étaient celles qui le faisaient dans les milieux familiaux…Les journées facturées par les responsables étaient les journées où l’enfant se présentait. Les parents payaient à l’utilisation seulement. Le tarif pour une semaine de fréquentation était de 100$ pour un enfant et pas de remboursement anticipé!

Fort heureusement, le système n’est plus du tout le même aujourd’hui. Les tarifs ayant diminués à ce point ont permis de facturer, non pas l’utilisation, mais la location d’une place. Aujourd’hui, on peut louer une place qu’on soit travailleur ou non, c’est devenu facilement accessible pour presque tous les budgets.

D’un autre côté, cela a contribuer à créer un besoin d’utilisation non fondée d’un service de garde peu importe son appellation.  »Je paie un service donc j’utilise! » ou bien  »J’ai un enfant, je l’inscrit à la garderie. » Un peu comme si les tout-petits étaient victimes du nouveau système. Les jeunes enfants sont de moins en moins gardés à la maison.

Évidemment, profiter du service d’un CPE ou d’un service de garde reconnu peut être bénéfique pour un enfant à besoin particulier. Il bénéficiera d’un suivi avec des éducatrices spécialisées, des psycho éducateurs et autres professionnels de l’enfance. Mais règle générale, les tout-petits ont besoin de leur propre milieu d’abord.

Tout est une question d’équilibre. Envoyer son enfant au service de garde pour se donner une journée de congé tranquille à l’occasion est bénéfique pour les parents certes, mais ça l’est tout autant pour les petits.

J’ai la chance d’avoir un groupe de parents aimants dans mon service de garde mais ça n’a pas toujours été le cas. J’ai souvent vu la déception des enfants de ne pas pouvoir rester avec maman ou papa lors d’une journée de congé…Une famille c’est: faire du ménage au travers de nos enfants, faire des courses avec eux, VIVRE avec eux…Ou c’est moi qui est vieux jeu?

2 réponses à “1997 – L’année des places à 5$

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s